François Bayrou ou la fougue de l’étalon

Cher François,

J’ai vu ton duel à la plume avec Alain Minc , tu es certainement une des meilleures plumes actuelles, ce qui est très loin d’être mon cas…

Si on résume la présidentielle à une course hippique, ton duel correspond à une belle ruade qui a impressionné les spectateurs..

On reconnait là la fougue d’un étalon, mais on ne gagne pas en ruant, penses aux coups que tu vas prendre tout au long de cette course qui sera certainement la plus difficile de ta carrière vu le contexte économique actuel.

Alors, il me semble que l’énergie doit plutôt être conservée pour convaincre les Français, autrement dit c’est à ton entourage de répondre à Alain Minc.

En plus, le futur président devra rassembler plus qu’avant les forces vives du pays face à la tempête qui s’annonce, pas sûr que l’on puisse l’éviter…

Tu as fait des progrès depuis 2007, mais il reste encore à méditer  : « sans maitrise, la puissance n’est rien »

Que la sagesse soit avec toi.

Netreferendum

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire