Etat d’urgence budgétaire : pour une conférence nationale sur la dette publique à la rentrée

 

Lettre ouverte à Nicolas Sarkozy du 23 aout 2011
Monsieur le Président,

La situation de la France va devenir très difficile face à la crise des dettes publiques européennes , notre pays n’a pas l’habitude de vivre une succession de plan d’austérité visant à rétablir l’équilibre des finances publiques…

Ce flot de mauvaises nouvelles y compris celles en provenance des USA ne rassurent pas les Français , malheureusement la peur de l’avenir s’installe encore plus dans les têtes et finira par pousser la France en récession.

Les sondages ne sont pas bons côté gauche comme côté droite , le manque de crédibilité de la classe politique pour résorber ce déficit devient pire que le déficit lui-même

Actuellement , plus personne ne peut donner une leçon d’équilibre budgétaire, surtout après plus de 35 ans de déficit…

Monsieur le Président, un peuple qui a peur de l’avenir ne se rassure pas avec une politique basée sur la stratégie électorale, c’est valable pour tous les candidats à la présidentielle 2012

– la cacophonie sur la règle d’or est l’exemple même qui ne rassure ni les Français , ni les investisseurs…

N’oublions pas que nous n’avons pas de personnage politique de la carrure du Général de Gaulle pour rassurer les Français, les investisseurs  et leur redonner confiance

Je n’ai pas de solutions miracles, c’est à dire sans sacrifices, netreferendum n’est qu’un amateur qui essaie d’avoir du bon sens

Il est temps de mette le pays en état d’urgence , il s’agit de déclarer l’état d’urgence budgétaire , en le faisant inscrire dans notre constitution c’est un bon moyen pour que l’opposition et la majorité trouvent un compromis de lutte contre le déficit public

ll me semble vital à ce que les partis de gouvernement arrivent à s’entendre globalement sur les moyens à utiliser pour arriver à l’équilibre au plus tôt.

Le plan national d’austérité qui en découlera devra être appliqué avant la présidentielle 2012
Le moment est venu de lancer à la rentrée une conférence nationale sur la dette publique, il s’agit de parler encore plus aux français de ce qu’il leur fait peur avec évidemment des scénarios pour s’en sortir.

Cette conférence doit donner la possibilité au peuple de participer , d’assister à des conférences dans tous les lieux publics possibles :

– Nous avons des élites de qualité , cette conférence est le bon moyen de les écouter

– On doit pouvoir organiser plusieurs débats dans les mairies, les collèges , les lycées , les universités, les maisons de retraite  et j’en oublie…

Cette conférence est une première étape, il s’agit d’embrayer sur le plan national d’austérité au plus tôt

Il nous faut commencer à avoir des résultats avant la présidentielle 2012 pour continuer après cette échéance avec quelques petits aménagements en fonction de la politique du futur président

Mon plan Valmy est un exemple d’application d’un plan d’austérité avec tout son enrobage pour le faire avaler, sans oublier la lutte contre le capitalisme financier.

Monsieur le Président , nous vivons une période charnière ou la peur de l’avenir est plus terrible que le déficit public actuel…

Personnellement , j’ai dépassé le stade de la peur, je n’arrive plus à me faire peur , place à la détermination sans révolte, c’est un sentiment étrange en cette période…

Mes respectueuses salutations

Vive la France et l’Europe

Netreferendum 

www.netreferendum.fr

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire