Les retraites : la vision de Netreferendum

Les retraites : ne laissons pas à nos enfants le soin de s’en occuper efficacement sinon adieu ma retraite dans 20 ans…

La réforme 2010 va dans le bon sens mais on se croirait au Club Med :

La droite sclérosée ne réforme pas suffisamment :  toujours dans sa logique électorale, elle est sclérosée devant l’ampleur des manifestations, elle ne taxe pas assez les riches en maintenant son bouclier fiscal et ne n’ose pas baisser les pensions..

La gauche et sa baguette magique : le retour du départ à 60 ans, un peu de magie pour son financement et le tour est joué pour la présidentielle 2012, du classique…

Les sondages de septembre  : 2/3 des Français approuvent la mobilisation contre cette réforme tout en restant résignés…

Mes propositions :

L’objectif principal : Faire des sacrifices en forçant en 2012 l’équilibre de tous les régimes puis se pencher sur les injustices sans compromettre cet équilibre.

On ne peut à la fois vouloir l’équilibre tout en se perdant dans les multiples injustices à prendre en compte, l’intérêt général avant tout, après on abordera les injustices..

Une baisse limitée des pensions mais une baisse quand même : les retraités doivent également contribuer à l’effort national, une mesure impopulaire c’est vrai, mais efficace.

– On ne touche pas au minimum retraite

– Réduction de 15 ou 20% des pensions : xx milliards d’économisés, ceci dit , il y aura moins d’impôts collectés des retraités et un léger impact négatif sur la consommation donc sur la croissance

Une nouvelle loi interdisant les déficits : l’interdiction de déficit de tout régime de retraite, évidemment une fois l’équilibre atteint.

Le recul de l’âge de la retraite : c’est en déjà en cours et il faut le faire comme pour les autres pays…

Un départ en retraite à 65 ans avec un taux plein à 70 ans, malgré le problème d’emploi des seniors.

Le travail à mi-temps possible à partir de 65 ans : oui, c’est un peu tard mais cela nous amènera au 70 ans pour compenser l’absence du taux plein, le savoir pourra ainsi mieux se transmettre…

La prise en compte de la pénibilité  : oui si elle ne porte pas atteinte à l’équilibre, c’est à dire on baisse les pensions de l’ensemble pour supporter le coût.

L’autorégulation pacifique de la population française : un vaste sujet , tabou, très sensible , qui concerne le contrôle des naissances et l’aménagement de la fin de vie…

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire