Ma lettre à François Bayrou

 

Cher François,

 

J’ai adhéré au Modem suite à la dissolution du l’UDF, j’ai vu en toi la possibilité de sortir du bipartisme et donc des querelles stériles entre gauche et droite.

Je suis convaincu que la France a besoin d’un centre fort avec une liberté d’action reconnue c’est-à-dire qui ne se laisse pas étouffer par les idéologies de droite ou de gauche.

 

Aujourd’hui, je pense que le moment est venu de s’attaquer aux déficits publics sans attendre d’être élu, nous avons du temps devant nous jusqu’à 2012.

Il s’agit de faire de cette lutte la grande cause nationale des années 2010

Reconnaissons que ce combat contre les idées reçues, contre l’habitude naturelle des Français de vouloir toujours plus de protection (par peur de l’avenir)  va être très difficile, certainement le plus dur de ta vie politique…

 

Tu es le mieux placé pour mener ce combat à bien car  malheureusement nous n’avons pas le Général de Gaulle qui lui aurait pu réussir grâce à sa carrure et à son courage politique..

 

Je suis persuadé que nous n’avons pas beaucoup de temps pour redresser la barre, car les pays émergents vont profiter plus vite que  nous de la croissance qui s’annonce et donc ralentir la notre et handicaper nos investissements durables.

 

La 5ième République a un cancer, c’est la dette publique qui la ronge petit à petit et sans que les Français le ressentent pour le moment, c’est tellement facile aujourd‘hui d’emprunter pour l’Etat…

 

Je suis convaincu que ton courage politique te permettra d’affronter la grande traversée du désert qui t’attend lorsqu’il te faudra parler des effets indésirables de la chimio  qu’il va falloir promouvoir pour assurer l’avenir de nos enfants qui auront en plus à affronter les effets du dérèglement climatique et la fin du pétrole…

 

Ce combat sera donc très impopulaire surtout au début  et cassera le score du modem lors des régionales de 2010.

 

Il te faudra tenir contre vents et marées pour faire prendre conscience aux Français des sacrifices qui les attendent pour assurer l’avenir de leurs enfants, il faudra aussi résister aux sirènes de la croissance économique revenue pour préserver la capacité d’investissement durable du pays.

 

Mener ce combat est à mon avis le seul moyen de se démarquer vraiment de tes adversaires politiques et d’acquérir une dimension supplémentaire qui te rapprochera du personnage qu’était le Général de Gaulle.

 

Ainsi courant  2011, tu pourras rebondir avec une crédibilité renforcée, elle te servira de tremplin pour remporter l’élection présidentielle de 2012.

 

Je suis conscient de l’immense tâche qui t’attend, j’essaie de mon côté depuis plusieurs mois (www.netreferendum.fr) sans solutions qui me conviennent parfaitement, j’ai l’impression qu’il va falloir passer par une forte sensibilisation , par l’exemplarité de nos responsables politiques et par le référendum pour faire voter les réformes (par internet , c’est plus écologique).

 

C’est le moment d’agir, car le gouvernement actuel est trop sclérosé par la peopolisation de Nicolas Sarkozy, sa marge de manoeuvre est trop étroite, il ne prendra pas de risques, surtout pour les régionales 2010 , idem pour la gauche qui peine à trouver ses repères et a toujours un train de retard par rapport aux annonces de notre Président de la République.

 

Par contre ils réagiront très rapidement pour prendre le train en marche dès que sous ton impulsion l’opinion des Français va progressivement évoluer.

 

Le moment est venu, une nouvelle ère s’annonce…

 

Yes , you can

 

Netreferendum

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Ma lettre à François Bayrou

  1. fontenay dit :

    Casser le score électoral du MoDem ? C’est très probable. On peut aussi rappeler ce que, sur ce même sujet, disait Jean Peyrelevade à la Grande Motte le 4 septembre dernier : « Je ne sais pas si on peut être élu en disant la vérité aux Français. Mais je crois qu’on ne pourra pas gouverner en ne la leur disant pas ».

  2. netreferendum dit :

    Disons que si l’on n’aborde pas vraiment le problème des déficits publics , nos enfants le feront plus tard en nous regardant de travers, autrement dit nous n’aurons pas de retraite…
    C’est l’occasion idéale pour François de le faire surtout que le modem n’a pas trop d’élus régionaux, il dispose donc d’une marge de manoeuvre plus importante que le PS ou l’UMP qui doivent préserver leurs élus avant tout.
    le modem n’est pas un grand parti , nous devons prendre plus de risques pour nous démarquer.
    N’allons pas copier l’UMP ou le PS en voulant tout gagner, nous pouvons être plus percutant à la présidentielle 2012.
    Préparons l’avenir , laissons les élections de 2010 de côté…

Laisser un commentaire