Pourquoi pas un collectif anti-déficit…

Ma méthode PVA: on Propose, on fait Voter et on Applique

D’abord on prépare :

Création du collectif anti-déficit: avec pour but l’inventaire des infrastructures de l’état et des rouages économiques du pays:  par des bénévoles en collaboration avec la Cour des comptes…

Création du référendum par internet : un moyen économique et respectueux pour l’environnement  d’impliquer davantage les Français par le vote.

Les politiques doivent montrer l’exemple : tous les députés, les sénateurs, les ministres et le Président doivent se se serrer la ceinture…

Pour chaque réforme : On propose , on fait voter et on applique

On propose : les expliquer clairement et sans peur d’être impopulaire. 

On fait voter: une fois approuvées par référendum internet, elle seront légitimes , évidemment il faudra convaincre une majorité de Français, il faudra de la crédibilité…

On applique :  on les applique sans les dénaturer, c’est à dire les appliquer sans dépendre des manifestations…

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Pourquoi pas un collectif anti-déficit…

  1. ledemoderateur dit :

    Bonjour,

    J’aurais souhaité mettre votre article en page d’accueil. Savez-vous comment aggrandir la police de caractère pour faciliter la lisibilité?

    Si vous rencontrez des difficultés, vous pouvez m’écrire editorial@lesdemocrates.fr

  2. toda dit :

    RàD: rien à dire!
    :):) :)
    C’est certain,
    la méthode PVA,
    on en reparlera!

  3. netreferendum dit :

    Je me suis fait simplement plaisir, la réalité sera tout autre…
    Si cette méthode marchait , la gauche et la droite l’auraient déjà adoptée…
    Ceci dit , impossible n’est pas français…

    J’ai crée un blog dédié au collectif anti-déficit budgétaire, je suis curieux de savoir ce que cela peut donner, connaitre le fonctionnement de notre Etat est la base à la compréhension des réformes proposées par un gouvernement

Laisser un commentaire